• Les raisons de partir en voyage

    ~~  Bonjour ~~

    Je suis actuellement reclus, incapable de quitter le lieu dans lequel je me trouve, si proche de la civilisation et pourtant si loin. Ici, l'ennui est total. Certes, les organisateurs de mon séjour font preuve d'une formidable gentillesse et proposent plusieurs activités pour meubler mes journées mais celles- ci sont malgré tout d'un vide abyssal.

    En dépit de cette contrainte à l'immobilisme, mon vénérable cerveau, lui, répond présent et voyage pour moi. Il me rappelle tous ces excellents moments passés dehors, libres de mes mouvements. Naturellement, les souvenirs qui me reviennent sont du grand et magnifique voyage que j'ai accompli l'été précédent. 

    Fort de ces pensées, l'esprit empli d'images délictueuses, un phare d'espoir s'est allumé en mon cœur. Je sais désormais comment occuper mes journées si mornes : je vais partager au monde le récit de mes fabuleuses aventures et vous dévoiler ainsi toutes les merveilleuses découvertes dont mes pupilles se sont imprégnées pour se graver à jamais dans ma mémoire. Laissez ma plume vous enchanter et vous entrainer dans les plus beaux paysages de France et d'Espagne.

    Partons ! Partons tous ensemble en voyage

    A compter de ce jour, le 5 Juin 2016, commence le récit de mon périple. Il débuta un an plus tôt, pratiquement à la même date. Je me trouvais alors dans cette ennuyeuse ville de Rouen où je venais de passer une année complète. Je présente mes plus sincères excuses aux habitants qui liraient ces lignes mais je ne fais que décrire les sentiments qui s'agitaient dans mon âme à ce moment-là. Mon existence était terne. Chaque jour ressemblait au précédent. Rien ne changeait. Ce phénomène, vous le connaissez tous. Il s'agit, évidemment, de la routine.

    Agacé par ce quotidien qui m'exaspérait de plus en plus, mon esprit a commencé à s'échapper. Je rêvais à d'autres lieux, à la liberté aussi. Ah ! La liberté... Mais Qu'est-ce que la liberté au juste ? A cette époque, j'aspirais qu'elle à ce soit totale. Oui, j'étais terriblement intransigeant. Mon esprit vagabondait, rêvait à fouler des terres nouvelles, à vivre de grandes expériences... Lentement mais sûrement, la résolution s'est faite : je devais partir.

    Partir, c'est mourir un peu. Poursuivre le voyage, c'est peut-être ressusciter. Le vrai voyageur, c'est celui qui ne tente de jamais revenir en arrière.

    Ces mots, je les ait autrefois lu quand j'avais une douzaine d'années grâce à des textes que m'avaient soumis mon regretté oncle, François Mériac, un grand explorateur du monde à qui je souhaite rendre un vibrant hommage à sa mémoire. A l'époque, je n'ai pas compris ces phrases. mon esprit, bien trop jeune, n'avait pas la capacité pour découvrir le véritable qui se cachaient derrière elles. Mais aujourd'hui, à la lueur de mes expériences, je le peux. J'ai grandi et l'adulte a enfin su dépasser l'enfant.

    Pour les plus curieux d'entre vous - que j'espère nombreux, je vous invite à effectuer une petite recherche sur votre moteur de recherches favoris afin de découvrir l'auteur québécois Jacques Renaud. Ses textes méritent le détour et je ne peux que vous inviter à vous plonger dans leur lecture.

    En quittant un foyer confortable, en me soustrayant à cette routine étouffante, j'ai accompli le premier pas du voyage. J'ai acquis la liberté, la précieuse liberté. C'était un pur moment de bonheur qui s'est renouvelé à chaque étape de mon parcours. J'ai ainsi volé, au gré de mes efforts, de petites victoires en petites victoires pour aboutir finalement au Saint-Graal : mon triomphe éclatant. Ma volonté et ma bravoure ont vaincu et surmonté chaque épreuve du long périple qui s'est dressé tout au long de ma route. Je n'étais plus alors le même. Le voyage m'a changé à jamais.

    En partant, alors que mon regard contemplait une dernière fois la ville qui me semblait endormie, j'étais encore un enfant. A mon retour, il a disparu. A présent, je suis homme !

    A présent, reprenons ensemble les chaussures de randonnée et replongeons dans les joies du voyage !

    ~~ Ambulando meus magna erit, superbia magis.~~

     

    « ~~ Préambule ~~Le départ de Rouen »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :