• Carcassonne, ville miracle

    Avec émotion, dans les premières heures matinales, me voici aux portes de Carcassonne.

    Carcassonne, ville miracle

    Quelle vision céleste ! Quelle apparition magistrale ! Rien qu'en revoyant ces clichés, l'émotion atteint à nouveau mon cœur et l'inonde d'une douce félicité !

    J'étais encore le long du canal, assez éloignée mais le site est si haut qu'il se remarque longtemps avant de débarquer à ses pies. Voici où je me trouvais exactement :

    Carcassonne, ville miracle

    Voici la cité photographié au milieu de l'après-midi :

    Carcassonne, ville miracle

    Connaissez-vous l'origine du nom de Carcassonne ? Selon la légende, cela remonte au Moyen-Age du temps où Charlemagne assiégeait la ville avec toute son armée. Les habitants mouraient de faim. Les vivre étaient épuisées. Il ne restait pour ainsi dire rien : un cochon et un sac de grains. Alors, Dame Carcas eut une idée : nourrir le cochon et le jeter du haut des remparts.

    Devant le porc qui venait de terminer son repas, Charlemagne en déduit que la ville a encore beaucoup de réserves et lève le siège. A cet instant, les cloches se mettent à sonner pour célébrer l'heureuse nouvelle. On aurait alors prononcé cette phrase : "Carcas sonne" donnant ainsi un nom tout trouvé à la ville.

    Naturellement, tout ceci n'est qu'une légende sans aucun fondement. Vous ne trouverez pas un historien pour al déclarer authentique.

    Néanmoins, je dois à présent vous confesser un terrible crime que j'ai commis dans cette ville. En entrant, j'ai été profondément agacé de découvrir une masse grouillante de touristes qui photographiait à tout-va sans prendre le temps de rien observer. Cela m'a mis en colère. Je me suis amusé à leur faire croire que j'étais un sorcier qui manipulait la foudre à l'aide de mon smartphone. Par le langage et la technologie, je les ait persuadé. Dès que le tonnerre a claqué, tous ont fui.

    En les observant détaler comme des lapins, j'ai ri, terriblement fier de mon exploit. Aujourd'hui, je considère avoir mal agi et m'être montré digne de la maturité d'un enfant de dix ans. Manipuler les foules avec une intelligence supérieure telle que la mienne s'avère d'une extrême facilité et je ne peux m'y amuser comme ferait un enfant cruel avec les ailes d'une mouche. Je dois être responsable et traiter mes semblables avec respect. Même si ce troupeau est composé d'une grande majorité d'idiots, mon rôle est de le guider pour les amener à devenir aptes à réfléchir mieux.

    Laissons ce constat et revenons au récit. je quitte la place déserte et m'aventure dans une ruelle pour téléphoner à ma mère. Elle s'est aussitôt excusée de m'avoir blessé et promis de ne plus se mêler de ma vie amoureuse. Un excellent point ! Merci, maman ! Elle a toutefois ajouté que moi je m'ingérais dans sa vie en l'interrogeant constamment sur son état de santé. Bien essayé, maman, mais tu ne me persuaderas jamais de t'abandonner ! Non mais ! Après cela, nous avons commencé à nous chamailler, comme à l'accoutumée sur nos caractères et notre entêtement légendaire qui fait honneur au sang des Mériac coulant dans nos veines. Il est si bon de se réconcilier avec sa mère.

     

    Après cette communication, j'ai quitté la ruelle loir explorer le rues moyenâgeuses de la ville avant de me diriger vers la cité en elle même.

     

    Voici la ville vue depuis les murailles de la cité :

    Carcassonne, ville miracle

     

    Je pourrais vous montrer encore une bonne centaines de photographies de ce lieu magique mais al page serait vite saturée. Et puis, cela perdrait de sa valeur. Allez plutôt sur place et admirez ! Admirez ! Régalez vos pupilles et imprégnez vos rétines d'images scintillantes !

     

    ~~ Ambulando meus magna erit, superbia magis. ~~

    « De Castelnaudary à CarcasonneDu Canal à l'Aude »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :